Le tigre et l'araignée: les deux visages de la

Le tigre et l'araignée: les deux visages de la violence On parle de la violence, comme s il s agissait d un ph nom ne unique En r alit la violence poss de deux polarit s, yin et yang, l une visible, l autre cach e, auxquelles recourent aussi bien les hommes que les femmes L o l une est vidente, l autre est aussi pr sente, invisible A d faut de le voir, la soci t combat la violence manifeste, sans prendre en compte celle cach e dans laquelle elle s enracine D o l chec des m thodes visant r duire la violence dans le monde, qui ne s attaquent qu ses manifestations superficielles et symptomatiques Olivier Clerc nous fait d couvrir ces deux polarit s de la violence qu il nomme m taphoriquement le Tigre et l Araign e , en soulignant plus particuli rement la seconde, plus m connue, bien qu aussi r pandue et destructrice que la premi re Il met ensuite en vidence les interactions existant entre ces deux polarit s, qui forment ensemble le cycle infernal de la violence, ouvrant ainsi la voie des th rapeutiques de la violence qui s attaqueront aussi ses racines profondes et non plus seulement ses manifestations les plus visibles Un regard in dit et passionnant sur l un des grands fl aux de la soci tS inspirant des travaux de Charles Rojzman, de Marie France Hirigoyen et de Marshall B Rosenberg, Olivier Clerc met ici en vidence les deux polarit s de la violence, en se fondant sur une approche symbolique Agresser quelqu un verbalement, le frapper d un coup de poing ou de couteau, ou encore l abattre d une balle, rel ve d une dynamique yang celle du Tigre Harceler moralement une personne coup d insinuations et de sous entendus, l opprimer dans la dur e, la soumettre au chantage, la manipuler ou encore l empoisonner petit feu, rel ve d une dynamique oppos e, yin celle de l Araign e Ces deux polarit s sont troitement li es l o l une est vidente, l autre n est jamais loin Pour l instant, toutefois, la soci t tend stigmatiser les formes les plus videntes de la violence le Tigre , sans prendre en compte celles plus cach es l Araign e dans lesquelles les premi res prennent souvent racine Aucune paix durable ne peut tre atteinte tant que l on ne s occupe que de la partie visible de l iceberg de la violence Abordant les attitudes adopter face la violence, Olivier Clerc voque un changement de paradigme relationnel, dans lequel la lutte contre la violence symptomatique et inefficace fait place des strat gies permettant de d samorcer les deux polarit s de la violence Olivier Clerc, loin de se contenter de d plorer l envahissement de nos soci t s par la violence, propose des pistes la fois pour la compr hension et pour l action Il rappelle que notre ducation qui vise faire de nous des t tes bien pleines laisse subsister un v ritable analphab tisme relationnel Comment expliquer autrement nos difficult s vivre avec les autres, nos d boires sentimentaux et familiaux, notre incapacit faire face aux conditionnements en tout genre, aux propagandes meurtri res, notre passivit enfin et notre propre violence Le livre d Olivier Clerc a pour immense m rite de nous donner quelques cl s pour cette alphab tisation Charles Rojzman extrait de la pr face Ce texte fait r f rence une dition puis e ou non disponible de ce titre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *