!!> Lireing ➸ Et si les maladies étaient des mémoires de l'évolution ? ➰ Auteur Robert Dr GUIN E – Thantai68.info

Et si les maladies étaient des mémoires de l'évolution ? Extrait De L Introduction Pour Beaucoup, La Maladie Est Presqu Exclusivement Due Des Causes Ext Rieures Elle Pr Sente Un Caract Re In Luctable Il Arrive M Me Qu Elle Soit Per Ue Comme L Effet D Une Mal Diction, Plus Particuli Rement Lorsqu Elle Est Consid R E Comme Grave Et Incurable Avec L Av Nement De La M Decine Moderne , Gr Ce Aux Progr S Incessants De La Technologie, Nous Assistons Une Sophistication Croissante Du Grand Inventaire Des Maladies Leur Nombre Ne Cesse De Cro Tre Et Leur Classification D Tre Modifi E La D Marche De La M Decine Officielle Privil Gie Ce Qui Est Tangible, Avec Une Importance Pr Minente Conf R E Aux Facteurs Externes L Individu, Plus Pr Cis Ment Ce Qui Est Quantifiable, Par Le Recours Aux Moyens Technologiques D Investigations, Aux Mod Les D Exp Riences, Aux Statistiques Et, Plus R Cemment, Elle Invoque De Mani Re Toujours Plus Fr Quente L Origine G N Tique De Nos Maladies Elle S Efforce De Les D Crire Au Mieux Et D En Faire Dispara Tre Les Sympt Mes Avec Une Fortune Variable Et Sans N Cessairement Pouvoir Expliquer Pourquoi L Volution Des Malades Peut Diverger Tr S Sensiblement Par Rapport Une Valuation Initiale Rigoureusement Superposable De L Tat De Sant Respectif De Tous Les Patients Consid R S Dans Des Statistiques Cliniques, Valuation Bas E Pourtant Sur Des Crit Res Scientifiques Standardis S Et, En Principe, Adopt S Internationalement Un Certain Nombre De Maladies Sont Aujourd Hui Consid R Es Comme Psychosomatiques , C Est Dire D Origine Psychique, Ce Qui Inclut Ipso Facto Que Les Autres Ont Une Origine Presque Exclusivement Voire Exclusivement Organique, Et Rel Vent Donc D Une M Decine Scientifique Organiciste Et Plus R Cemment G N Tique , Qui S En Trouve D S Lors Consid Rablement Renforc E Je Reviendrai Ult Rieurement Sur L Origine G N Tique Invoqu E Pour Des Maladies Toujours Plus Nombreuses, Surtout En Faisant R F Rence Aux Crits De Bruce LIPTON Et De Jean Claude SALOMON A Toutes Les Poques A Pr Valu L Intuition De L Existence De Relations Entre, D Une Part, Les Conflits Psychiques, Les Motions Et Les V Nements Traumatisants De La Vie, Et D Autre Part, Le D Clenchement Des Maladies Toutes Ces Connaissances Existent Depuis Toujours, M Me Si Ce Que L On En Disait Anciennement Tait Exprim De Mani Re Vague, Avec Un Manque De Syst Matisation Docteur HAMER Kurzfassung Der Neuen Medizin Chap 15 P 199 Ceci Doit Donc Nous Rendre Attentifs L Importance Des Expressions Et Des Mots Spontan Ment Prononc S Par Le Patient Avec La Symbolique, Ils Constituent, Selon Mon Exp Rience, Des L Ments Qui Peuvent Tre Utilis S Le Plus Possible En Un Deuxi Me Temps Les Racines Psych , Psycho Nous Viennent De La Gr Ce Antique O Ils D Signaient L Me Le LITTR , En Quelque Sorte L Me Sensitive Ou La Partie De Notre Tre O Naissent Et Sont G R S Nos Ressentis, Nos Motions, Nos Sentiments L Ensemble Des Ph Nom Nes Psychiques Taient Alors Consid R S Comme Constituant L Unit De La Personne Le Petit ROBERT Il Va De Soi Que Le Psychisme, Tel Que Je Viens De Le D Finir Impr Gne Aussi L Ensemble De Notre Fonctionnement Cognitif, Ce Qui Se Retrouve D J Dans Des Sagesses Ou Des Gnoses Parfois Tr S Anciennes Pour Lesquelles Coexistent Chez L Humain Plusieurs Types D Mes C Est Pourquoi Je Reprends Ici L Excellente D Finition Qu En Donne Le R.P Maxime GIMMENEZ Dans Les Consid Rations En Pr Ambule La Page 15 De Son Remarquable Ouvrage Intitul La Gu Rison Spirituelle, Le Sens De La Maladie Le Psychisme Est Bien Plus Qu Un Ensemble De Fonctions Abstraites Linguistiquement Codifiables Il Est Comme Le Corps D Une Conscience En M Me Temps Que La Conscience D Un Corps, C Est Dire La Manifestation Tout Autant Physique Que Spirituelle D Une R Alit Infiniment Plus Vaste Et Profonde O S Exprime Une Parfaite R Versibilit Du Signe Et Du Sens, Du Signifiant Et Du Signifi , Du Quantitatif Et Du Qualitatif, Cette R Alit Que L On D Signe Sous Le Nom Traditionnel D Me C Est Cette Sp Cificit Inou E Du Psychisme Qui Permet De Concevoir Une Corr Lation Entre Des Champs De Force Et Des Plans De Conscience Contemporain De Freud, Le Docteur Georg Groddeck A Mis En Vidence Dans Les Maladies Aigu S Et Organiques L Intervention Du Psychisme Qu Il Tient Galement Pour D Cisive Il Est Consid R Comme Le P Re De La Psychosomatique Ces Derni Res D Cennies, Les Relations Entre Psychisme Et Maladies Organiques Graves Constituent Les Th Mes R Currents De Nombreux Travaux Qui Restent Cependant Moins Connus Du Grand Public Parmi Ces Scientifiques, Citons Notamment Lawrence LESHAN, Carl SIMONTON, Hans SEYLE, Fran Oise DOLTO, Serge TISSERON, Anne Ancelin SCH TZENBERGER, Henri LABORIT, Michel MOIROT, EtcEt Si Les Maladies Taient Des M Moires De L Volution Depuis Plusieurs D Cennies, Une Volution Se Dessine Dans Le Domaine De La Psychosomatique Les Relations Entre Le Psychisme Et Les Maladies Organiques Sont Au Centre De Nombreux Travaux Passionnants, H Las Trop Peu Connus Du Grand Public Parmi Ces Auteurs, Citons Notamment Henri Laborit, Carl Simonton, Hans Selye, Fran Oise Dolto, Serge Tisseron, Bruce Lipton Et Ryke Geerd Hamer L Apport D Autres Sciences, Notamment La Phylogen Se Et L Thologie Animale, Peut Aider La M Decine Prendre Conscience Quel Point Nous Sommes Reli S Au Vivant Et Nous Nous Inscrivons Dans Le Sch Ma De L Volution De Cette Derni Re, Nous Avons Re U La Quintessence Des Processus Biologiques D Adaptation Que Le Dr Hamer Nomme Les Programmes Archa Ques De Survie Ceux Ci Interviennent Dans Des Situations D Inhibition De Nos Actions, Permettant Initialement Un Gain De Temps, Comme Dans La Nature Comprendre Les Lois Biologiques Et Retrouver Cet H Ritage Nous Aident Mieux Nous Confronter Ce Que L On Appelle Commun Ment Une Maladie Int Grer La Connaissance De Ce Patrimoine, Apprendre Ne Plus Vivre Dans La Peur Des Processus Naturels Et Ne Plus Les Subir, C Est Devenir SUJET De Sa Vie Le Dr Robert Guin E Est N Anvers En 1951 Apr S Avoir Obtenu Son Dipl Me De M Decin En 1977 Et Une Licence En M Decine Du Travail En 1983, Il Tudie L Hom Opathie Depuis Plus De 25 Ans, Il V Rifie Dans Sa Pratique Le Bien Fond Des Travaux Du Docteur Hamer, Qu Il A Pluch S Dans Le Texte En Allemand Dans Cette Seconde Dition De Son Livre, Enrichie Et Augment E De Plus De 100 Pages, Le M Decin Belge Expose De Nouveaux Cas Cliniques Notamment Plusieurs Cas De Cancers Du Sein , Apporte De Nouvelles R Flexions Et Fournit De Nouvelles R F Rences Scientifiques Travers Cet Ouvrage, Robert Guin E Plaide Pour Un Changement Du Paradigme M Dical Et Un Acc S Une Vision Holistique De La Sant , O La Primaut Serait Enfin Accord E Deux Cha Nons Trop Longtemps Manquants, Savoir Le Psychisme Et Le Cerveau, Dans La Gen Se Et Dans L Volution Des Maladies.


About the Author: Robert Dr GUIN E

En tant qu’auteur connu, certains de ses livres fascinent les lecteurs, comme dans le livre Et si les maladies étaient des mémoires de l'évolution ? , qui est l’un des lecteurs les plus recherchés Robert Dr GUIN E auteurs dans le monde.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *